Pommier

Le premier pommier

Dans notre première maison, il y avait un pommier, un verger pour être précis. Dans notre deuxième maison, il y avait un autre pommier, avec de petits fruits verts, très différents des images que l’on voit dans les magazines. Nous pouvions y grimper et je me souviens qu’il était assez grand.

Il y avait un pommier dans le vignoble, une ancienne variété appelée “Annurca” que grand-père a plantée. Il y avait des pommes dans notre gâteau préféré, appelé “Carla”, soutenu par des pommes Reinette, qui fondent à la cuisson et sont difficiles à trouver.

Il y a des pommiers au bord de l’Alzette, dans la partie la plus ancienne du centre ville de Luxembourg, près des murs de l’Abbaye. Ils rappellent un pays qui en possédait des millions avant Napoléon et qui commence à les replanter pour retrouver sa gloire d’antan. Dans le nord de l’Europe, les pommes sont un symbole de prospérité et de renaissance après un long hiver. Les fleurs donnent du miel de pomme, les fruits sont utilisés pour la viande, les sucreries et le cidre, qui regagne en popularité.

Il y avait un pommier dans la maison de mon voisin, une belle plante pleine de fleurs au printemps luxembourgeois. Un jour de mars, la maison et le jardin ont été vendus et l’arbre a disparu pour faire place à un appartement. J’étais furieuse et je me sentais impuissante. Je me suis alors rendu dans la jardinerie la plus proche et j’ai acheté un pommier, qui se trouve depuis dans mon jardin. Il fleurit aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Souscrivez à notre newsletter et
obtenez 10% sur votre prochain achat !